Fabio Berruti

Fabio Berruti (Savone, 1963) est le concepteur, le fondateur, le coordinateur général pour la recherche des licences et le développement et le directeur artistique actuel d’Infinite Statue. Après avoir terminé des études en graphisme et communication visuelle, il commence très jeune sa carrière de photographe et organise sa première exposition personnelle de photos à l’âge de 17 ans. Fils d’artiste (mère peintre du mouvement d’impressionnisme tardif), il conjugue rapidement la photographie avec le graphisme à proprement parler. Il commence à acquérir de l’expérience dans des études et des agences publicitaires, d’abord en Ligurie puis à Milan.

Il se lance très rapidement comme free-lance, en diversifiant ses prestations parmi de nombreux domaines professionnels : de la communication à la publicité pure, en passant par la mode et les natures mortes, et en cultivant entre-temps un fort talent artistique qui débouche sur de multiples expositions personnelles de photographie et de peinture appliquée à la photographie, en Italie et à l’étranger. Il collabore et travaille pour différentes marques italiennes et multinationales, crée des images publicitaires, du matériel promotionnel et institutionnel et des campagnes entières dans la presse nationale, les revues, les affichages et les quotidiens. Ses photos sont publiées par des dizaines de journaux italiens et internationaux.

À la moitié des années 90, il accède au monde de la musique. Il débute alors une nouvelle carrière qui l’amènera à concevoir et créer plus de mille cinq cents couvertures d’album, ainsi que des campagnes de promotion. Il a été l’un des premiers graphistes chargés de la « restauration » de couvertures classiques de la musique italienne, redonnant sa forme graphique d’origine à l’œuvre complète de Lucio Battisti et Fabrizio De Andrè. Il collabore avec les plus grandes maisons de disques internationales, telles que Sony, Emi, Warner, Universal, BMG et travaille pour des artistes tels que Vasco Rossi, Zucchero, Gianna Nannini, Alex Baroni, Carmen Consoli, Daniele Silvestri, Marco Masini, Incognito, Ennio Morricone, Riccardo Chailly et bien d’autres.

Ses travaux sont publiés dans plus d’une vingtaine de volumes internationaux de graphisme, du Lürzer’s Archive à Print. Il gagne trois European Design Annual et différents Creativity Distinction Award aux États-Unis. Durant toutes ces années, il signait ses travaux non seulement avec son nom, mais également avec la mention « Infinite Studio », pour lequel il créait chaque année du matériel promotionnel, lui aussi récompensé pour son design.

En 2005/2006, poussé par sa grande passion pour les statuettes qu’il achetait lors de ses voyages à l’étranger et par son désir constant de changer de voie, l’idée lui vient de transformer en 3D le vaste patrimoine italien des bandes dessinées, de l’illustration et du cinéma. Voici comment naît (en ne changeant que quatre lettres) « Infinite Statue » (en réalité, l’idée est venue à son fils aîné, Jacopo, âgé de 6 ans, mais c'est un secret qu’il ne révèle jamais à personne...).

Accomplir un exploit de ce genre s’est avéré beaucoup plus compliqué et fatiguant que prévu. En plus de tous les éléments nécessaires à la réalisation physique du 3D (sculpteurs, décorateurs, matériaux, production, distribution, etc.), il a découvert que le monde du cinéma italien était tellement défaillant et dépourvu de préparation (légale et culturelle) pour ce genre d’activité qu’il était impossible, du moins immédiatement, de trouver les licences. Entre-temps, il était exclu de l’univers de la bande dessinée, au vu de son statut de « nouveau venu ». Tout a fini par se débloquer lorsque deux auteurs (le premier étant curieux, le deuxième perplexe) ont cédé à son insistance, en lui accordant les premières licences et leur confiance. Il s’agissait de Giancarlo Berardi, pour « Ken Parker » (les origines ligures communes pourraient avoir joué un rôle important...) et Bruno Bozzetto, pour « Il Signor Rossi ».

En 2007, Infinite Statue voit officiellement le jour. La croissance de la production et sa célébrité l’ont amené à vouloir étendre toujours plus ses limites, choisissant de collaborer avec le grand groupe de distribution « Cosmic Group », qui prend possession de la marque et de toute la distribution en 2012. Sa position actuelle et sa liberté en tant que directeur artistique (et licensing hunter) lui ont enfin permis de trouver une voie vers le cinéma international (pour le cinéma italien, il insiste toujours) en concevant la ligne « Old & Rare », qui est en passe de devenir une petite marque culte de l’univers du 3D, dans le monde entier.

Entre-temps, son fils, créateur du nom et désormais adulte, se demande parfois, avec perplexité, quand est-ce que son père changera à nouveau de voie ...


Backstage

S’inscrire à la newsletter

Si vous souhaitez recevoir des informations, news, événements et offres spéciales concernant nos produits, abonnez-vous TOUT DE SUITE à notre newsletter !

All packaging design and photographs by Fabio Berruti • Infinite Studio | © 2018 Cosmic Group S.r.l. - P.iva: 01808260341
Privacy Policy  |  POWERED BY LYNX 2000