Stan Laurel & Oliver Hardy

Laurel et Hardy est le nom d'un duo comique constitué en 1927 et formé par les acteurs Stan Laurel (1890-1965) et Oliver Hardy (1892-1957). Durant une carrière de près de 25 ans et de plus de 100 films, ce duo atteindra une notoriété telle qu’il reste sans doute à ce jour le tandem le plus célèbre de toute l’histoire du cinéma. Leur premier studio est Hal Roach, puis au fil des années la Metro Goldwyn Mayer ou encore Universal.

Stan Laurel et Oliver Hardy ont chacun de leur côté une carrière importante avant de constituer le tandem à l’approche de la quarantaine. Ils tournent ensemble une série de films fin 1926. Suivant les rôles qu’ils y interprètent, la constitution d'un tandem apparaît rapidement comme une évidence et les caractéristiques des personnages constituant le duo comique se mettent en place. Le succès est immédiat.

Débutant avant l'avènement du cinéma parlant, Laurel et Hardy font partie des rares acteurs ayant atteint une certaine notoriété durant l'ère du muet à réussir aussi brillamment la transition avec le cinéma sonore. La première comédie parlante de Laurel et Hardy sort dès le mois de mai 1929. Le duo comique saisit d'emblée toutes les possibilités que lui offre cette nouvelle technique sans pour autant renier l'art de la pantomime qui a fait leur succès jusque-là. Leur jeu muet se singularisait par sa sobriété face à l’agitation et la performance physique communément admises dans les comédies burlesques et, devenu parlant, il se démarque de celui des comiques bavards qui émergent à la manière des Marx Brothers. Laurel et Hardy ne délivrent ni message, ni critique sociale, ni valeurs morales, et n‘en transgressent pas non plus.

D’abord cantonnés dans les comédies courtes de « deux bobines » Laurel et Hardy se tourneront progressivement vers les longs métrages durant les années 1930 qui représentent l’apogée de leur carrière et la période durant laquelle ils tournent à un rythme effréné. On y retrouve les meilleures comédies du duo et leur travail reçoit la consécration de la profession lorsqu'ils obtiennent pour Livreurs, sachez livrer ! (The Music Box) l'Oscar du meilleur sujet de court-métrage de comédie en 1932. Le début des années 1940 les voit se consacrer à une dizaine de longs métrages.

Même si Oliver Hardy débute au cinéma en 1914, trois ans avant Stan Laurel, les deux comédiens évoluent dans le même milieu de la comédie burlesque et leur rencontre aurait pu avoir lieu plus tôt. Ainsi en 1918, Laurel tourne dans ses débuts deux films à la L-KO Kompany avant de rejoindre la Vitagraph Company of America. Oliver Hardy entre à la L-KO, quelques jours après le départ de Stan. À la Vitagraph, ce dernier tourne au côté de Larry Semon où il a le rôle de soutien dans cinq comédies, le même second rôle tenu à maintes reprises par Oliver Hardy de 1921 à 19245.

La rencontre dans Le Veinard (The lucky dog) de Jess Robbins a lieu en novembre 19197. Le film est un essai pour une éventuelle série de comédies où Stan Laurel est pressenti pour le premier rôle. Oliver Hardy y joue les compléments et a déjà à son actif plus de deux cents films. Il est reconnu comme un acteur de premier plan même si son physique le cantonne souvent dans les rôles de faire-valoir mais il accède à la tête d'affiche dans le duo qu'il forme avec Billy Ruge (Plump and Runt) ou dans les rôles de soutien de Billy West, Billie Ritchie ou Jimmy Aubrey.

Lorsqu'en 1925 Oliver Hardy rejoint les studios d'Hal Roach, Stan Laurel y travaille déjà depuis plus de deux ans et y est aussi réalisateur. C'est ainsi que Hardy tourne sous sa direction à trois reprises8, ainsi que dans deux films9 où il participe à l'écriture. De fait, lorsque Stan et Oliver jouent de nouveau ensemble dans Scandale à Hollywood (45 minutes from Hollywood) de Fred Guiol, ils n'ont aucun plan en commun, mais sont loin d'être des inconnus l'un pour l'autre.

Aux yeux du grand public, les caractéristiques du duo de Laurel et Hardy que les acteurs imposent au fil de leurs comédies sont si connues qu’ils se confondent avec leurs personnages qui portent leurs propres noms. Lorsque l'on visionne aujourd'hui des films antérieurs au tandem, il n'est pas rare d'être déçu de ne pas retrouver les personnages connus ou à l'inverse, la surprise met en évidence des facultés à interpréter de manière convaincante tel ou tel rôle à l'opposé de ceux de Laurel et Hardy, comme si lorsqu'ils incarnent ces derniers, ils ne jouent pas comédiens. Mais c'est une lapalissade qui a parfois du mal à s'imposer face aux clichés qu'accompagnent l'immense succès de Laurel et Hardy. Il serait fastidieux d'énumérer les films antérieurs au duo où chacun exprime séparément à sa manière ce qui deviendra plus tard un tic de leurs personnages. On retrouve les mimiques de Laurel qui ont fait son succès dès ses premiers films lorsqu’elles correspondent à la personnalité du rôle qu’il interprète et il en est de même pour Hardy. La seule caractéristique de leurs filmographies antérieures est que le panel des personnages qu’ils incarnent y est beaucoup plus vaste

 


Auteurs, Personnages et Histoires

S’inscrire à la newsletter

Si vous souhaitez recevoir des informations, news, événements et offres spéciales concernant nos produits, abonnez-vous TOUT DE SUITE à notre newsletter !

All packaging design and photographs by Fabio Berruti • Infinite Studio | © 2018 Cosmic Group S.r.l. - P.iva: 01808260341
Privacy Policy  |  POWERED BY LYNX 2000